"Omale" (tome 1) - Laurent Genefort


Laurent Genefort est l'une des pointures du space opera dans le monde de la SF française. Je n'avais encore lu qu'une de ces romans ("Les opéras de l'espace") jusqu'à aujourd'hui, ainsi qu'un recueil de nouvelles édité par ActuSF ("L'affaire du Rochile"). Cette intégrale est l'occasion pour moi de découvrir son grand cycle autour d'Omale. Et pour être bref, je dois bien avouer avoir été subjugué par le décor, immergé dans un autre univers, sur un autre monde en compagnie d'autres espèces, le temps de deux romans et deux aventures regroupés en un seul gros livre : "Omale" (Tome 1). Un vrai plaisir de lecture !


+++ La quatrième de couverture +++

Omale... Imaginez une sphère de matière ultra-dense, englobant un soleil. À l'intérieur de cette coquille de dizaines de millions de fois la surface terrestre : de l'air et de la vie ; des espèces intelligentes, aussi. Là, sous un soleil à jamais immobile, les Humains, arrivés par une éphémère porte de Vangk, ont dû repartir de zéro. Au fur et à mesure des âges, alors que l'univers extérieur se muait en simple mythe, ils ont dû tisser une histoire avec leurs voisins extraterrestres : les Chiles, grands et puissants, et les sages Hodgqins. Une histoire faite de commerce et de guerre, d'exploration des Confins, mais où les grands mystères demeurent : quels êtres aux pouvoirs semi-divins ont édifié Omale, et pourquoi y ont-ils piégé toutes les espèces de la galaxie ?


++ Mon avis ++


Laurent Genefort est un écrivain assez connu dans le milieu SFFF français. Il est l'auteur d'une quarantaine de romans allant de la SF à la fantasy.  Mis à part son travail d'écrivain, il a également dirigé la très bonne collection "Les trésors de la SF" chez Bragelonne. Il est également détenteur d'un doctorat sur les livres-univers en science-fiction. Son cycle "Omale" a été rassemblé en deux très belles intégrales éditées par Denoël Lunes d'Encre. Les deux tomes profitent d'une très belle couverture de Manchu et pour parfaire le tout, l'un à côté de l'autre offre une belle petite fresque. 
Ce premier tome contient deux romans de Laurent Genefort : "Omale" et "Les conquérants d'Omale" qui avaient été précédemment publiés par les éditions J'ai Lu. 

"Omale" est le premier roman de ce livre. On parle de cycle, mais chacun des deux récits se tient indépendamment l'un de l'autre, ce qui permet de faire une pause entre les deux textes si le livre vous paraît trop imposant pour être lu d'un seul coup.
Mais d'abord, qu'est-ce qu'Omale ? Omale est un monde particulier, ce n'est ni une planète ni un astéroïde quelconque, c'est une sphère de Dyson. Imaginez une énorme boule creuse flottant au milieu de l'espace. Au centre le soleil, à l'extérieur le vide interstellaire. Un monde dans lequel les habitants se déplacent sur sa surface intérieur et non sur la surface externe. Une sphère tellement vaste que ses habitants ont l'impression d'habiter un monde sans fin presque plat. Et sur ce monde, vivent trois races : les hommes, les Chiles et les Hodqins. Comment est né Omale ? Nulle ne le sait exactement mais ce que l'on entend ici ou là, c'est que les peuples sont arrivés sur ce monde au travers d'une porte de Vangk dont personne ne sait plus rien aujourd'hui. Des questions restent. Qui a édifier Omale et dans quel but ? Et pourquoi les Hommes, les Chiles et les Hodqins sont-ils sur Omale ? 

C'est dans un tel contexte mystérieux et génialement trouvé que commence "Omale". Dans ce premier récit, six individus sont en possession d'un fragment de coquille d'oeuf. Six fragments qui vont rassembler des êtres des trois races. Ils se retrouveront ainsi tous dans une nef chile, un véhicule aérien énorme, sorte de zeppelin à voiles incroyable. Un voyage qui permet une rencontre entre 6 personnages totalement différents, qui au travers d'un jeu vont partager chacun un bout de leur vie. Cette manière d'aborder le récit est surtout un prétexte pour Laurent Genefort de présenter Omale et ses races. L'auteur nous livre ainsi une fresque haute en couleurs et terriblement exotique qui n'a rien à envier à l'exubérance d'un Jack Vance. Sans oublier les rebondissements qui nous ferons même vivre une attaque de pirate de l'air et bien d'autres choses encore. Le final n'était pas aussi bon que le reste du récit, néanmoins j'ai beaucoup aimé ce roman.

Le deuxième récit est "Les conquérants d'Omale". Il se situe bien plus tard dans le temps. Les trois rehs (races) sont en guerre. Sur des kilomètres et des années, le front ne cesse de faire quantité de morts de part et d'autres. Mais voilà qu'un jour le haut commandement humain décide de monter une expédition particulière : récupérer une ancienne arme chile cachée, détourner un train atomique et s'en servir pour alimenter l'arme retrouvée. Un scénario qui pourrait faire penser à un western mais sur un autre monde. En parallèle nous suivons un groupe de cartographes parcourant Omale se retrouvant bien malgré eux coincés par une vague de froid polaire inexplicable et mortelle. Mais ce n'est pas tout, on suit également une rencontre entre ambassadeurs des trois races, mission diplomatique en territoire neutre qui va permettre au lecteur de découvrir les Aezirs, cette quatrième race aérienne semi-divine qui commerce également avec les trois rehs. 

"Les conquérants d'Omale" est d'entrée de jeux plus rythmé en alternant les trois trames narratives. La principale reste bien sur celle portée au tour du canon chile. Mais même s'il y a un fond de guerre, le récit de Laurent Genefort ne se veut pas une apologie guerrière car il immisce le doute au sein de ses personnages. Par ailleurs, si "Omale" tenait presque du huis clos, "Les conquérants d'Omale" nous offre une évasion sur des milliers de kilomètres tout en continuant à nous faire découvrir la grande diversité du monde créé par l'auteur.

Pour conclure, je dois bien avouer avoir été conquis par cette lecture. Omale est un merveilleux planet opera, plein d'exotisme et d'aventures. Au travers de ses romans, Laurent Genefort va prendre beaucoup de temps à décrire son monde. On en vient finalement à croire que dans son récit, le héros principal est Omale elle-même, cette merveilleuse sphère de Dyson. Les protagonistes de ses récits ne sont finalement que des manières de présenter et appréhender ce merveilleux et mystérieux monde d'Omale. Les romans souffriront dès lors de quelques lenteurs ou passages qui ne sont pas indispensables, mais malgré ses quelques défauts, ces histoires sont un pur plaisir d'évasion.

A lire également : les avis de Tigger Lilly, de Efelle, de Endea. Et de Gromavar sur Omale et Les Conquérants d'Omale.

"Omale" (tome 1) - Laurent Genefort "Omale" (tome 1) - Laurent Genefort Reviewed by Julien le Naufragé on vendredi, septembre 19, 2014 Rating: 5

7 commentaires:

  1. J'ai justement le Tome 1 qui m'attends dans ma PAL il va falloir que je pense à le sortir prochainement tu m'as donné envie de le découvrir.

    RépondreSupprimer
  2. Autant j'étais emballée par le début, autant la suite des événements m'a parue trop convenue donc je l'ai mis en pause pour l'instant... Mais je n'abandonne pas !

    RépondreSupprimer
  3. Le monument du cycle c'est la Muraille Sainte, fonce sur le tome 2 !

    RépondreSupprimer
  4. Toujours sur ma PAL, depuis... pfiou... Longtemps ! :D
    Il a eu quelques bonnes critiques dernièrement qui l'ont fait un peu remonté, il va falloir que je m'y mette. Et puis le concept d'Omale est tellement SF qu'il est difficile d'y résister.

    RépondreSupprimer
  5. Ça fait parti des quelques livres que j'ai embarqué lors de mon déménagement, j'espère pouvoir le lire cette année si j'ai le temps :)

    RépondreSupprimer
  6. Je compte bien le lire un jour celui-là ^^

    RépondreSupprimer
  7. Petite précision : Le deuxième récit se situe en fait plus tôt dans la chronologie d'Omale. Le technologie ayant tendance à régresser, des éléments comme le train atomique vont disparaître dans le "futur" (le roman fourni également le pourquoi).

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.