"Dominium Mundi" (Livre 2) - François Baranger

Le livre 1 de "Dominium Mundi" était déjà très bon. Le livre 2 l'est encore plus. Pour une première publication, François Baranger offre un space opera grandiose en hommage au roman épique "La Jerusalem délivrée". A découvrir de toute urgence !!


+++ La quatrième de couverture +++

 
"Cette guerre pour laquelle il s'était engagé n'était pas une guerre de religion, ni même une simple guerre de conquête ou de colonisation, mais bel et bien une guerre d'extermination."


2205. C'est le débarquement. Les troupes de l'Empire Chrétien Moderne se déploient dans les plaines arides d'Akya du Centaure.

A l'arrière, Albéric Villejust organise la rébellion qui gronde parmi les inermes.

De leur côté, Tancrède de Tarente et Clorinde ont retrouvé l'amour, une foi inébranlable, et comptent mener à bien leur mission, au nom du tout-puissant Pape Urbain IX. En tant que méta-guerriers, la prise de l'ultime tombeau du Christ repose en grande partie sur leurs épaules.

Mais sous l'implacable soleil centaurien, rien n'est gravé dans le marbre. Alors que les rebelles se cachent et s'organisent dans le désert, que les Atamides se révèlent plus dangereux que prévu, les luttes de pouvoir s'intensifient et des forces nouvelles s'agitent dans l'ombre. De ces zones obscures dépendront l'avenir d'Akya, des nouveaux Croisés et, à plus grande échelle, de peuples entiers…


++ Mon avis ++


Il y a quelques mois, je lisais et découvrais avec grand plaisir le premier roman de François Baranger. Illustrateur et concept artist, il nous livrez également les couvertures de ces deux livres. Avec "Dominium Mundi", l'auteur offre une relecture de la première croisade dans un avenir futur et spatial. Mais attention, ne chercher l'exacte transposition, mais bien une relecture du passé qui tend à montré que l'histoire a cette triste propension à se répéter éternellement, surtout dans ses épisodes sanglants.

Dans le livre 1 de "Dominium Mundi", François Baranger introduisait son monde, son univers, expliquant pourquoi les hommes ont détruit leur foyer et pourquoi l'humanité à de nouveau régresser à la féodalité. Découvrant un nouveau monde où se trouverait la réel tombeau du Christ, l'Empire chrétien moderne se lance à l'assaut des étoiles en direction d'Akya du Centaure. Pour plus de détail sur le récit du livre 1, je vous renvoie vers la chronique adéquate en lien.

Arrivé sur Akya du Centaure, les troupes croisées ont pris position et se lancent à l'assaut des autochtone afin de libérer le tombeau du Christ. La foi les guide et derrière celle-ci, les hommes massacrent à tout va les hérétiques Atamides qui se dressent devant eux. Pourtant, Tancrède de Tarente continue à avoir des doutes. Déjà dans le livre 1, il avait eu des accointances avec les inermes rebelles. Les inermes sont ces hommes non-soldats, ces techniciens, ouvriers, informaticiens, ingénieurs et autres civils enrôlés de force dans l'armée. Traités comme des moins que rien par les soldats, une partie d'entre eux se rebellent et fuient dans le désert. Tancrède qui avait retrouvé sa place dans l'armée, avait décidé de ne plus se laisser aller au questionnement. Pourtant, celui-ci continue. Il en vient à questionner le bien fondé de la Croisade, se demandant pourquoi peut-on en arriver à massacrer de telle manière une population locale qui a hébergé le Christ. A force de s'interroger et de recevoir des visions étranges, Tancrède décide de prendre le maquis. Malheureusement pour lui, il devra s'éloigner de son seul et unique amour : Clorinde. Celle-ci, ne voit hélas pas les choses comme lui et elle nourrira envers lui un ressentiment de plus en plus croissant qui entre en lutte permanente avec son amour pour Tancrède. 

Mais n’entrons pas trop dans les détails de l'histoire. L'histoire continue sur un rythme assez soutenu, néanmoins François Baranger n'hésite pas à revenir sur des explications déjà données précédemment qui peuvent aider à recontextualiser le récit ou pus simplement à donner de la profondeur à tel ou tel personnage. La profondeur de ceux-ci est un réel point fort. Tous ne sont pas aussi travailler que Tancrède de Tarente et Albéric Villejust, mais il faut avouer que ces deux personnages sont bien fouillés, intrigants par leurs questionnements et touchants par leurs fêlures. 

Le récit de "Dominium Mundi" est aussi très aventureux. Ce livre 2 m'a fait tour à tour penser à Pierre Bordage et Frank Herbert ("Dune"). Le contexte de lutte sur une terre relativement désertique sans doute, ainsi que cette mise en avant de personnages qui face à des questions existentielles décident de tenter de changer le cours des choses. Comme beaucoup de monde, j'aime assez bien ce type de héros. D'autant plus quand ce sont des personnages qui remettent en cause leur asservissement à un ordre militaire ou à un ordre religieux et accepte de voir en l'autre une source d'échange et de paix possible.

Sur la question de la religion, François Baranger offre un twist intéressant sur le personnage du Christ et son message de paix. Je ne dévoilerai rien ici, mais j'ai trouvé cette idée proprement géniale. Déjà parce qu'elle est ironique, ensuite parce qu'elle met la sagesse où on ne l'attend pas toujours. L'ennemi étant toujours pire que soi, vu que c'est l'ennemi.

Bref, "Dominium Mundi" est une histoire géniale. Jouant avec l'histoire du passé pour la réinventer dans le futur, François Baranger offre un récit d'aventure génial qui offre de belles réflexions. Certes, les deux livres sont deux belles briques, mais croyez moi : elles en valent la peine. On pourra trouver quelques brèves longueurs dans le livre 2, mais ces parties apportent toujours de la profondeur aux personnages ou aux situations traversées. "Dominium Mundi" est un roman réellement passionnant. Un belle révélation. Il ne reste plus qu'à espérer que François Baranger pourra encore nous fournir des livres aussi bon dans le futur.
"Dominium Mundi" (Livre 2) - François Baranger "Dominium Mundi" (Livre 2) - François Baranger Reviewed by Julien le Naufragé on mardi, février 10, 2015 Rating: 5

2 commentaires:

  1. Un bon moment de lecture, malgré quelques longueurs, mais néanmoins recommandable.

    RépondreSupprimer
  2. @ Xapur : Yeap, j'ai trouvé aussi quelques longueurs dans ce deuxième livre. Néanmoins, cela enrichi les personnage ou les situations, donc ça va. Cela peut peut-être parfois se répéter en explications pour qui enchaîne les deux livres à la suite. J'ai laissé quelques mois entre les deux pour ma part. Donc ça va.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.