"L'adjacent" - Christopher Priest

L'adjacent - Christopher Priest
Dernier roman de Christopher Priest, "L'adjacent" est présenté comme la somme de ses thématiques récurrentes, mais aussi comme une exploration narrative osée mais efficace. Styliste littéraire, Christopher Priest nous offre encore un très beau roman de science-fiction.


A propos de Christopher Priest


Christopher Priest est un auteur anglais né en 1943. Il est connu chez nous pour "Le monde inverti", "Le Prestige", "La séparation" ou bien encore "La fontaine pétrifiante" et les récits autour de l'Archipel du Rêve. Auteur de la new wave of science-fiction, Christopher Priest est un auteur qui ose expérimenter avec ses narrations tout en recherchant la beauté stylistique. Son imaginaire jouant sur l'ambiguité et la subjectivité est souvent rapprochée de P.K. Dick.


Mon avis sur "L'adjacent"


Après avoir lu récemment l'excellent "L'archipel du rêve", je me suis plongé avec plaisir dans le dernier roman de Christopher Priest traduit par Jacques Collin et publié chez Denoël Lunes d'Encre en avril 2015.

En Anatolie vient d'avoir lieu un étrange attentat dont Mélanie Tarrent a été la victime annihilée. Au sol, il ne reste rien qu'une marque noire et étrangement triangulaire. Son mari, Tibor Tarrent, photographe de métier qui avait suivi sa femme sur le terrain, rentre au pays après cela. A peine arrivé, il découvre que la République Islamique de Grande-Bretagne a subi le même attentat en plein Londres. Bilan : cent mille morts, peut-être le double. Lors de son transfert vers un lieu secret afin d'être interrogé sur ce qu'il a observé en Anatolie, Tibor Tarrent entend parler du phénomène de l'adjacence.

Loin d'être linéaire, "L'adjacent" offre un récit d'histoires croisées ou plutôt imbriquées les unes dans les autres, les unes à côté des autres, comme si cet effet d'adjacence, de dédoublement du réel permettait de donner à ce même réel un autre sens, jusqu'à douter de lui. Bref, ne vous attendez pas à quelque chose de facile, de classique, mais plutôt une nouvelle exploration littéraire de Christopher Priest.

Avec "L'adjacent", Christopher Priest nous amène à travers divers périodes. D'abord celle d'un futur dans le 21ème siècle. Celle décrite plus haut, celle d'un futur en état de guerre, celle d'une Angleterre dévastée autant par la guerre que par les tempêtes tempérées dues aux changements climatiques.

En parallèle à ce récit, se croiseront d'autres histoires. Celle d'un passé, autour de la Première Guerre Mondiale avec un jeune magicien sensé faire disparaître des avions de la vue des Allemands. Toujours le passé, autour de la Seconde Guerre Mondiale, où l'on suit un jeune mécanicien dont le nom résonne étrangement avec celui de Tibor. Et puis il y a ce passage dans l'Archipel du Rêve, avec d'autres personnages, eux-même des parallèles adjacents de nos principaux protagonistes.

Sans vouloir trop en dire sur le récit, au risque de trop en dévoiler, sachez que Christopher Priest va vous emmener au travers du temps et des lieux. Imbriquant une histoire d'amour au passé dans une histoire au futur, sans parler de celle se passant dans un lieu incertain. "L'adjacent" est un roman mosaïque. Christopher Priest imbrique ses histoires les unes dans les autres, un peu comme des poupées russes. Sauf que le lien est bien plus complexe ici et le lecteur s'amuse au fur et à mesure que le récit se développe à créer des liens entre les différentes parties, entre les différentes périodes, entre les différents lieux et entre les différents personnages. Ces derniers sont également intéressants car Christopher Priest offre des personnages à multiple facettes, êtres mosaïques que les lieux et les périodes révèlent de manières différentes mais connectés.

Une autre façon d'induire le public en erreur est de faire appel à l'adjacence. Le magicien place deux objets très près l'un de l'autre, ou les relie d'une quelconque façon, mais l'un des deux est rendu plus intéressant (intriguant, ou amusant) aux yeux des spectateurs. Il peut avoir une forme étrange ou suggestive, ou paraître contenir quelque chose, ou s'animer sans que le magicien semble s'en être aperçu. Les détails n'ont aucune importance - ce qui importe, c'est que le public s'y intéresse, même brièvement, et regarde dans la mauvaise direction.
(extrait p.143)

"L'adjacent" est un roman complexe et qui se révèlera frustrant pour plus d'un lecteur. D'abord par cette construction éclatée ensuite par ces récits dont la fin peut laisser pantois. Néanmoins, cette narration mosaïque, cette vision éclatée d'un même récit en différentes périodes et lieux offre un roman réellement intéressant. Tout se croise, tout s'entremêle pour offrir un récit vertigineux. P.K. Dick n'est pas loin donc, mais Christopher Priest a la qualité littéraire que n'avait pas Dick. La plume de Priest s'est réellement affutée avec le temps et "L'adjacent" est porté par une réelle qualité littéraire.

Par ailleurs, on retrouve dans "L'adjacent" les thématiques récurrentes de l'auteurs : l'amour, le désir, la réalité, la guerre, le temps, la subjectivité. Ce qui fait que l'on présente ce livre comme la "quintessence" de l'oeuvre de l'auteur.

Laissez-vous porter par le récit, par le style envoûtant de Christopher Priest. Soyez attentif aux détails, faites les connexions, et vous verrez, ce roman se révèlera être un excellent roman. Même si la fin peut frustrer. Un roman complexe, mosaïque et déstabilisant, c'est un roman que l'on ne conseillera pas aux néophytes de la science-fiction ni même à ceux qui veulent une lecture simple et facile. Déroutant donc mais bluffant aussi. Un roman qui continue à se développer après la lecture, tant on continue après encore à voir les liens existants, en restant frustré car on se dit que l'on n'a surement pas vu toutes les connexions.

Autres avis : Lune.
"L'adjacent" - Christopher Priest "L'adjacent" - Christopher Priest Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, mai 20, 2015 Rating: 5

4 commentaires:

  1. Salut Julien,
    comme toi, je suis plongé dans un bouquin de Christopher Priest. Je lis en ce moment "les insulaires" et c'est un livre structuré de façon inhabituelle, un ensemble de nouvelles qui décrivent toutes un endroit différents de l'archipel du rêve. Une histoire se combine, un fil rouge se déroule au fur et à mesure des nouvelles. Le style de Priest est différent a chaque nouvelle. Ce livre est déroutant.
    Priest joue autant avec la langue qu'avec l'histoire. Cet auteur est vraiment excellent et une belle découverte.
    Tu fais une très belle chronique de son dernier bouquin, merci. A approvisionner pour ma PAL :-)
    a+

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien le terme de "mosaïque" pour décrire ce livre. C'est difficile d'expliquer le livre au moins pour donner envie sans dévoiler de trop. Non ? J'ai particulièrement apprécié ma lecture... et encore plus quand je l'avais terminée.

    RépondreSupprimer
  3. Je crois que c'est Lune qui l'utilisait sur Facebook. Cela résume assez bien la construction du récit.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis très intriguée par le résumé mais j'ai peur de passer à côté du truc :/

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.