"Rêves de gloire" - Roland C. Wagner

Roland C. Wagner est un auteur plus souvent connu pour ses récits de Science-fiction teintés d'humour. "Rêves de gloire" est beaucoup plus sérieux. Une vrai uchronie teintée de révolte et de rêve, de rock et de drogues, de guerre et de libertés. Un roman polyphonique efficace et peut-être la pièce majeure de l'auteur avant son tragique décès. 


A propos de Roland C. Wagner


Roland C. Wagner est un auteur français de science-fiction né en Algérie en 1960 et mort accidentellement en 2012. Il est l'auteur d'une cinquantaine de romans, dont la série des "Futurs mystères de Paris". Au cours de sa carrière, il a obtenu de nombreux prix pour ses ouvrages : Grand Prix de l'Imaginaire, Prix Rosny Aîné, Prix Ozone, Prix Tour Eiffel, Prix eurpéen Utopiales, etc. Un auteur malheureusement disparu trop tôt.


Mon avis sur "Rêves de gloire"

"Rêves de gloire" est un roman uchronique. C'est à dire qu'il décrit une réalité historique autre que celle que nous avons vécu. Dans son roman, Roland C. Wagner s'attache à décrire une autre Algérie. Avec une Guerre d'Algérie autre que celle qui s'est déroulée. De Gaulle est mort assassiné en 1960 et les événements prennent une autre tournure. Alger, Oran et Bougie reste français alors que le reste du pays devient indépendant. "Rêves de gloire" est une uchronie multiples avec de nombreux points de divergences que le lecteurs avertis s'amusera à repérer, parfois avec humour : JFK survit à Dallas, Jhonny Halliday est mort, etc...

Mais revenons au récit. Celui-ci est qualifié de polyphonique. Plusieurs voix s'expriment au sein de ce livre épais. Plusieurs personnes que l'on retrouvent une fois seulement ou que l'on suit tout au long du livre. Par ailleurs, ces voix s'expriment à différentes époques et offrent un récit kaléidoscopique de cette histoire dévoyée de son cours réel. Ainsi nous pouvons voir différents aspects de l'histoire de cette Algérie uchronique. Le tour de force est de rendre cela hyper prenant et que cela coule tout seul. Offrant un récit à la première personne, l'auteur nous immerge rapidement dans les événements. Cependant, à basculer continuellement de l'un à l'autre, il aurait pu nous perdre dans les méandre des personnages et des époques. Mais ce n'est pas le cas, car tout doucement, au fil des lectures, nous basculons d'un personnage à un autre, d'une période à une autre pour y voir que le tout est plus que la somme de ses parties.

Tour à tour, Roland C. Wagner va nous faire vivre la vie d'un collectionneur de vinyles toujours à l'affût des bonnes affaires. Ce dernier s'est lancé à la recherche d'un disque quasi inconnu et superbement rare. A d'autres instants on découvre avec ivresse et une jouissance presque charnelle la vie exploratoire des Vautriens, ces pré-hippies français qui grâce à la Gloire (autre nom du LSD) de Timothy Leary découvre qu'un autre monde est possible, qu'une autre manière de vivre et de s'organiser est réalisable. On y découvre également le rock psychodélique qui se développe à Alger dans les années 60, une musique exploratoire, liée à la gloire et aux Vautriens. Une musique de la révolte faite vie. On y croise aussi des barbouzes en mission secrète, des Algériens en opposition au FLN, des révoltés de tous poils, de tous bords... Un mouvement culturel et social qui deviendra résolument politique quand Alger déclarera son indépendance pour devenir la Commune d'Alger, en référence à celle de Paris en 1871.

"Rêves de gloire" est un roman magistral. Un livre qui se développe au fur et à mesure et qui grandit encore une fois le roman terminé. L'ouvrage refermé, je me prends encore à rêver de cette histoire alternative. On rêverait presque d'avoir vécu ces années folles à Alger, être un Vautrien, connaître l'exaltation, l'exploration d'une autre vie, la création d'un autre monde. "Rêves de gloire" c'est le roman du sexe, drogue et rock'n roll, mais pas uniquement pour la défonce et l'exaltation. L'importance de la musique et de la révolte sont hyper importantes dans ce roman. Roland C. Wagner nous offre avec son livre une uchronie culturelle et politique hyper réussie. On y vit la naissance d'une contre-culture alternative aux Hippies et Woodstock, une contre-culture française. Et on s'y croit vraiment.  Par ailleurs, mon attachement à la musique, mon expérience dans ce domaine m'a permis de m'identifier très facilement au collectionneur de vinyle et de vivre avec lui sa passion dévorante.

Bref, "Rêves de gloire" est pour moi une vraie réussite. Un livre superbe qui a par ailleurs remporté de nombreux prix : Grand Prix de l'Imaginaire, Prix Rosny Aîné, Prix européen Utopiales, Prix du Lundi et Prix ActuSF de l'uchronie. "Rêves de gloire" est un roman qui montre qu'un autre monde est possible. Certes c'est une fiction, mais face à un monde aussi prosaïque que le notre, il est bon de lire dans ce roman que Milton Friedman et ses potes de l'école de Chicago se font chasser d'Alger avec le goudron et les plumes. C'est assez jouissif de lire cela. 

"Ce qui s'est produit s'est produit, on ne peut rien y changer. Mais cela n'empêche pas qu'il aurait pu se  produire autre chose. Mieux. Ou pire. Ou ni l'un ni l'autre. Ou les deux. Dans l'absurdité de l'univers, toutes les possibilités coexistent". (p.416)

"Rêve de gloire" fait partie de ces romans qui permettent de voir le monde autrement, de le rêver autrement, et de se dire que cela aurait pu arriver, que cela pourrait arriver... Malheureusement Roland C. Wagner a disparu trop tôt. Peut-être aurait-il pu nous offrir d'autres grandes oeuvres du même genre, propre à nous rendre espoir, ou du moins à nous faire rêver.
"Rêves de gloire" - Roland C. Wagner "Rêves de gloire" - Roland C. Wagner Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, juin 17, 2015 Rating: 5

5 commentaires:

  1. Tu m'apprends sa mort.
    ...
    Je reste interdit.

    La mort trop tôt aussi devrait l'être, interdite.


    Merci pour ta chronique, l'ouvrage a l'air passionnant.

    RépondreSupprimer
  2. Il faudra que je le lise un jour, même si son épaisseur fait un peu peur...

    RépondreSupprimer
  3. @ Marcel : Triste mort. Et l'ouvrage est passionnant. En fait, il gagne à l'être plus on avance dans la lecture. Et continue le livre terminé.

    @Vert : Son épaisseur me faisait peur aussi. Ca se lit très bien. Et comme c'est très découpé et éclaté, tu peux le lire, l'arrêter et le reprendre facilement.

    RépondreSupprimer
  4. Et donc oui... Offert à l'homme, je le zieute depuis pas mal de lustres...
    Je vais l'ajouter à mes lectures futures, avec un teasing comme ça... impossible de résister!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enjoy reading. Ce "Rêves de gloire" de Wagner est vraiment très bon !! ;-) Moi, je termine "Back Up" de Paul Colize bientôt.

      Supprimer

Concours

Fourni par Blogger.