"Légendes et Sortilèges" - Doris Facciolo

Doris Facciolo est nouvelliste belges ayant publié quelques textes dans l'un ou l'autre recueil. "Légendes et sortilèges" est son premier recueil de nouvelles.

A propos du recueil "Légendes et Sortilèges"


La magie, la sorcellerie et les légendes, voici les thématiques de ce recueil de nouvelles. D'une bande de jeunes à Haccourt qui tente de découvrir le trésors légendaires d'un mythique sous-terrains en passant par l'histoire d'un roi maudit par une sorcière sur son bûcher, jusqu'au sorciers habillés en guérisseurs, Doris Facciolo nous fait découvrir la sorcellerie dans des légendes liégeoises revisitées ou sur une mars colonisée.

Huit textes courts présentés par cette jeunes auteurs à découvrir chez Elenya éditions.


Les nouvelles de Doris Facciolo


"Bad Trip" est le récit d'une bande de jeunes de Haccourt (en Belgique) qui décide de vérifier si la légende est vraie en parcourant les mythiques sous-terrains du village en espérant y découvrir un hypothétique trésor. Mais gare aux êtres merveilleux qui hantent ses lieux et à la folie qui guette.
Un texte agréable qui fonctionne relativement bien mais qui aurait bénéficié d'un peu plus de détails pour enrichir l'atmosphère. L'ambiance aurait gagné en épaisseur, immergeant d'autant plus le lecteur dans la noirceur des événements.

"Le chien noir". Julienne rencontre François, maréchal ferrant dont les parents sont morts sur le bûcher pour sorcellerie. Est-il un suppôt du diable ? Est-il ce mystérieux chien noir ? 
Un récit efficace que j'ai apprécié. Doris Facciolo s'empare de la légende du Chien Noir pour en faire sa propre version. On y retrouve un brin d'amour et donc un peu d'espoir face au mal que tout le monde pense voir en François. Seul bémol, j'ai trouvé la toute fin un peu trop abrupte.

"Thérapie" raconte l'histoire d'un thérapeute face à une fille considérée comme folle, mais cache-t-elle un réel pouvoir ? Un récit que l'on pourrait presque rapprocher des récits gothiques du "Sandman" de Neil Gaiman, mais sans le marchand de sable. Juste une sorcière et un thérapeute.
Un texte sympathique dont le tournant aurait pu gagner en longueur pour nous faire profiter du basculement de l'histoire.

"Roi maudit". Une sorcière sur un bûcher maudit le roi qui l'a menée dans les flammes. Ce roi est maintenant hanté par la malédiction de cette sorcière malgré les prières. C'est finalement un autre sorcier qui viendra à son aide à condition d'arrêter la persécution et les massacres de sorciers et sorcières.
Un bon texte avec un bon rythme et un final qui m'a bien plu (avec un sourire en coin).

"L'albinos". Un récit court qui nous amène sur une Mars terraformée. On y conte le récit d'un sorcier albinos enfermé qui gagne sa liberté. Pas mal vu comme idée, ce décalage de la sorcellerie dans le futur et sur une autre planète. Mais le récit est un peu court selon moi et on a du mal à s'y accrocher réellement.

"Des fourmis dans les doigts" est peut-être le plus long des récits. L'un des meilleurs également car on y trouve des petits détails et descriptions qui nous immergent dans le récit. Par ailleurs, le personnage central est également un personnage qui porte des fêlures en elle par la réclusion que lui impose son père. L'auteure nous emmène encore sur Mars, mais plus tard que dans "L'Albinos". On y découvre l'une de ses descendantes qui est elle-même albinos. Reniée et maltraitée par son père, elle décide de se libérer et de se rebeller.

"Remède de grand-mère" nous ramène dans un Liège du passé où une guérisseuse tente d'aider une famille dont le fils a subi un accident grave. Ne s'en remettant pas, ils font appel à une guérisseuse qui découvre quelque chose d'étrange.
Un bon récit d'autant plus immersif que je suis également liégeois. Ça change des textes sur Paris, New York ou Londres. A nouveau, le récit profite de quelques détails et fêlures  des personnages qui rendent le texte d'autant plus riche et immersif. Un texte qui offre une lutte entre une spirite et une sorcière. Peut-on espérer voir un jour un recueil de textes évoluant récit historique et fantasy dans un Liège fantasmé ? Ce serait pas mal.

Mon avis sur "Légendes et sortilèges"


De ce que j'ai déjà pu lire de Doris Facciolo, c'est à dire une seule nouvelle dans le recueil "Steampunk", on sent déjà une évolution. Cela se perçoit plus dans les deux derniers textes, "Des fourmis dans les doigts" et "Remède de grand-mère", car ceux-ci profitent de détails et descriptions que l'on retrouve beaucoup moins dans "Bad trip" ou "L'albinos". Cela rend ces textes plus immersifs selon moi. Mieux vaut parfois prendre un peu plus le temps de mettre les choses en place pour créer un contexte dans lequel on peut se plonger facilement. De plus, quand les personnages possèdent leurs fêlures ou des oppositions aux autres protagonistes, cela rend les récits plus intéressants à lire. 

Bref, on sent une belle évolution dans les récits de Doris Facciolo, de belles idées de textes avec ses sorcières et ce côté légendaire. On pourrait espérer des textes un brin plus long qui permettent de mieux s'immerger encore, mais c'est également bien de pouvoir lire des nouvelles dans un monde où la littérature ne semble apprécier que les trop gros romans. 

Concernant le livre en lui-même, je pense que la mise en page gagnerait à être plus serrée. Les retraits de premières ligne sont trop larges et les interlignes trop grands dans les dialogues. Un texte doit respirer, je suis d'accord, mais pas trop non plus. Mais bien sur, ce n'est que mon avis. Et que cela ne vous empêche pas de découvrir les récits de Doris Facciolo.


"Légendes et Sortilèges" - Doris Facciolo "Légendes et Sortilèges" - Doris Facciolo Reviewed by Julien le Naufragé on dimanche, novembre 15, 2015 Rating: 5

Aucun commentaire:

Concours

Fourni par Blogger.